Warning: Creating default object from empty value in /homepages/0/d737301173/htdocs/clickandbuilds/Convertera/wp-content/plugins/divi-filterable-blog-module/includes/controller/instance.php on line 135
Optimisation des conversions Archives - Page 2 sur 2 - Convertera
Comment créer une landing page qui convertit ?

Comment créer une landing page qui convertit ?

Comment créer une landing page qui convertit ?

C’est une question qui revient souvent.

Comment créer une landing page parfaite ?

Je sais à quel point c’est frustrant de prendre le temps de construire, rédiger le contenu, envoyer du trafic sur une landing page… et n’avoir que très peu de personnes qui remplissent votre formulaire.

C’est beaucoup de travail pour peu de résultats.

Pourtant il y a des techniques essentielles qui permettent l’optimiser les conversions.

Ces techniques fonctionnent.

Nous les utilisons pour nos landing pages et celles de nos clients.

Je vais vous expliquer dans cet article 10 techniques que vous pouvez utiliser dès aujourd’hui pour créer des landing pages efficaces.

Réduire les distractions

Saviez-vous que la durée d’attention d’un internaute est passée de 12 secondes à 8 secondes ces 15 dernières années ?

Le manque d’attention plombe le taux de conversion de vos landing pages.

Cela signifie que pour capter rapidement l’attention de vos visiteurs, vous devez réduire toutes les distractions qui risquent de les empêcher de passer à l’action.

Comment faire ?

Pour cela, pensez au ratio d’attention.

Le ratio d’attention permet d’évaluer tout ce qu’un visiteur peut faire sur votre page par rapport à l’action qu’il devrait accomplir (acheter, s’inscrire, etc.).

Sur une landing page l’idéal est de maintenir ce ratio à 1:1.

C’est à dire que votre landing page ne doit contenir que les éléments qui aident à atteindre l’objectif défini.

Limitez le nombre de liens.

Tout ce qui peut empêcher le visiteur de passer à l’action est une distraction.

L’élément le plus important à retirer est la barre de navigation.

Avec cette technique, vous pouvez espérer une augmentation de votre taux de conversion de 10 à 50%.

Des titres percutants

Utilisez des titres forts et percutants pour générer des conversions.

Vos titres ne doivent pas seulement motiver vos visiteurs. Ils doivent également leur donner une bonne raison de passer à l’action.

Un bon exemple : la landing page de Dropbox. Elle donne envie d’en savoir plus : « Libérez tout votre potentiel créatif avec Dropbox ».

Le formulaire d’inscription est tout de suite visible. Il ne suffit que d’indiquer son nom, prénom, e-mail et mot de passe pour créer un compte.

Sur la landing page de Revolut, la proposition de valeur est claire et va droit au but : « Bien mieux que votre Banque ».

Le message « Compte courant GBP & EUR gratuit en moins de 5 minutes » explique que l’inscription est simple (contrairement aux autres banques).

Pour passer à l’action, il suffit de laisser son numéro de téléphone.

Placez les éléments importants au dessus de la ligne de flottaison

La ligne de flottaison est la ligne qui sépare la partie d’une page Web visible lors du chargement, de la partie invisible qui est accessible uniquement avec l’utilisation de la barre de défilement.

Une étude montre que la partie la plus visionnée d’une page se situe au dessus de la ligne de flottaison.

80% des vues sur une landing page sont enregistrées aux alentours des premiers 550 pixels.

Cette même étude montre qu’une grande partie de l’engagement des visiteurs se situe en dessous de la ligne de flottaison.

Une des meilleures pratiques dans la création de landing pages est de placer votre bouton d’action au dessus de la ligne de flottaison et les textes importants un peu en dessous, dans les 750 premiers pixels.

Les textes peuvent présenter l’offre ou ses avantages principaux.

Intégrer un bouton d’action (CTA) facilement reconnaissable

Le CTA est l’élément le plus important de votre landing page.

Sans bouton d’action, vos visiteurs ne sauront pas quoi faire.

Vous devez donc absolument inclure un bouton d’action sur votre landing page.

Assurez-vous qu’il est placé dans une position optimale afin que les gens ne le ratent pas.

En ce qui concerne la couleur de l’arrière-plan et de la police que vous utilisez, privilégiez les couleurs contrastées.

Elles rendent votre bouton d’action facilement visible.

En effet, il est facile pour vos visiteurs de le rater s’il se fond dans l’arrière-plan.

 

Donnez confiance avec des témoignages

55% des acheteurs en ligne lisent des avis et commentaires sur des produits avant d’acheter.

Votre landing page est le premier contact entre vous et vos prospects. C’est donc le moment parfait pour créer une bonne impression.

La confiance est un élément clé pour influencer la décision d’achat.

Pour gagner la confiance de ses clients, il n’y a rien de mieux que les témoignages.

Les témoignages jouent un rôle important pour rassurer vos potentiels acheteurs que d’autres personnes ont aimé votre produit et qu’ils peuvent acheter sans crainte.

Voici un exemple d’utilisation des témoignages sur une landing page :

Attention aux formulaires trop longs

Si l’objectif de votre landing page est d’obtenir des inscriptions (ex : webinar), vous devez utiliser des formulaires.

Mais gardez à l’esprit que demander trop d’informations peut facilement faire fuir vos visiteurs.

Pour éviter d’afficher trop d’informations, vous pouvez créer une landing page avec un formulaire en plusieurs étapes.

 

Vos formulaires doivent être intuitifs.

On ne doit pas réfléchir à comment saisir l’information.

Par exemple si vous demandez la date de naissance, votre formulaire ne doit accepter qu’un seul format. (ex : 01/12/1975, 01/12/75 ou 1 décembre 1975, etc).

Utilisez des astérisques (*) dans les titres des champs à remplir pour mettre en évidence les informations obligatoires.

Utilisez des boutons “radio” et des listes déroulantes pour réduire la nécessité de devoir tout écrire.

Augmentez la rareté et l’urgence

Plus une chose est rare, plus nous la considérons comme précieuse.

Le même principe s’applique à vos landing pages.

Dans son livre “You Should Test That!”, Chris Goward parle du modèle L.I.F.T qui régit les conversions. Il évoque six facteurs pour évaluer l’efficacité de vos landing pages.

 

L’un de ces facteurs est l’urgence.

Fondamentalement, il explique qu’il y a un besoin de créer un sentiment d’urgence dans l’esprit des visiteurs de votre site.

Ce sentiment d’urgence les incitera à passer à l’action.

Vous pouvez par exemple créer de l’urgence en proposant une offre à durée limitée sur la landing page.

Cependant assurez-vous que vous offrez réellement de la valeur.

N’indiquez pas une durée limitée pour tout et n’importe quoi. Cela peut impacter négativement votre campagne marketing.

Cette technique peut aussi fonctionner pour vos pages produits.

C’est d’ailleurs ce que fait le site Booking.com :

 

Enlevez les liens inutiles dans vos landing pages

Comme je l’ai indiqué plus haut, il est important de minimiser les distractions sur votre landing page.

Tout lien supplémentaire tel qu’un menu de navigation ou des liens vers vos réseaux sociaux peut être très distrayant.

En fait, l’une des meilleures pratiques consiste à supprimer tous les liens qui ne contribuent pas à atteindre l’objectif principal de la landing page.

HubSpot a décidé de tester cette hypothèse sur cinq de ses landing pages qui ont le plus de trafic.

L’objectif de conversion était d’amener le visiteur à s’inscrire en utilisant un formulaire.

Ils ont exécuté un test A/B avec des pages ayant des menus de navigation et des liens vers leurs pages Facebook, Twitter, Youtube, etc.

Dans les autres versions, ils ont supprimé tous ces liens et menus.

Les résultats ont montré qu’en supprimant ces éléments, les conversions ont augmenté.

 

On pourrait penser que l’augmentation évoquée au dessus est insignifiante.

Toutefois pour Hubspot, même une augmentation de 2% du taux de conversion équivaut à des milliers de prospects en plus.

Faites un bon usage des espaces vides

La mise en page est l’un des aspects les plus importants dans la création de votre landing page.

Vous avez de grandes chances de perdre des conversions si l’ensemble paraît trop encombré.

Exemple à ne pas faire :

 

Pour une meilleure lisibilité, n’hésitez pas à utiliser des espaces vides entre les éléments.

Souvenez-vous que vous n’avez pas de seconde chance pour donner une bonne impression.
Alors faites en sorte que la première visite soit la bonne !

Pour la mise en forme, vous pouvez utiliser des listes à puces pour montrer les caractéristiques ou les bénéfices.

Vos titres et sous-titres doivent être faciles à lire.

Optimisez votre landing page pour le mobile

C’est peut-être la chose la plus importante.

Les études montrent que 53% du trafic global sur le web provient du mobile.

Cela veut dire que si vos landing pages ne sont pas optimisées pour le mobile, vous allez perdre 50% des conversions.

Une landing page qui n’est pas optimisée pour les smartphones et tablettes ne s’affichera pas correctement sur ceux-ci.

Les visiteurs qui atterrissent sur votre landing page partiront tout simplement sans remplir de formulaire si celui-ci n’est pas optimisé.

Cette expérience est assez frustrante et laisse une mauvaise impression dans les esprits.

Donc si vous ne l’avez pas déjà fait, vous devez absolument optimiser toutes vos landing pages pour les rendre responsives.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à lire : comment optimiser vos pages produits.

Optimiser les pages catégorie pour plus de conversions

Optimiser les pages catégorie pour plus de conversions

Optimiser les pages catégories pour plus de conversions

Imaginez que vous entrez dans un magasin et que tous les produits sont jetés dans un désordre total.

Sans aucun espoir de retrouver le produit recherché, vous feriez probablement demi-tour.

Heureusement cela n’arrive pas.

En réalité, beaucoup de temps et d’argent sont investis dans le merchandising dans les magasins physiques. Les têtes de gondole, la hauteur des présentoirs et l’emplacement des produits sont longuement réfléchis.

Ces principes de merchandising s’appliquent aussi à un site e-commerce.

J’ai décidé de vous parler dans cet article de la page catégorie, car elle a un impact direct sur le parcours client.

Elle est la clé de voûte de l’entonnoir de conversion, faisant le lien entre la recherche et la page produit.

Comment s’assurer donc qu’elle est bien optimisée ?

1. Créez des pages de catégorie intermédiaires

Si votre site comprend des milliers de références, avant d’afficher la liste de produits il est important d’amener le visiteur sur une page intermédiaire qui présente les sous-catégories de manière visuelle.

L’objectif de ces pages est de faire rentrer les utilisateurs dans un certain parcours client et de les aider à faire leur choix.

Tandis que certains internautes ont une idée claire de ce qu’ils souhaitent acheter, d’autres cherchent de l’inspiration.

Dans l’exemple suivant, IKEA le fait très bien en affichant :

  • une liste des sous-catégories sous forme de liens texte en dessous du menu, pour les utilisateurs pressés et décidés
  • des images pour chaque sous-catégorie avec en description des liens cliquables
  • des photographies contextuelles pour ceux qui souhaitent s’inspirer
  • une présentation des nouvelles collections pour les habitués

 

 

Certains utilisateurs préfèrent la navigation grâce à des liens texte car elle est plus simple et plus rapide.

Veillez donc à inclure une navigation texte en haut de la page ou dans la colonne de gauche.

Les pages de catégorie intermédiaires sont particulièrement utiles si vos catégories/sous-catégories comprennent des produits très différents.

Egalement si le jargon utilisé pour désigner les sous-catégories est complexe, l’utilisateur se repérera mieux si celles-ci sont présentées de manière visuelle.

C’est le cas des sites qui vendent des produits techniques à destination du grand public ou si les personnes qui achètent ne sont pas l’utilisateur final du produit.

 

 

62% des grands sites e-commerce utilisent des pages intermédiaires mais uniquement la moitié d’entre eux le font correctement.

En effet si ces pages sont mal conçues, elles peuvent nuire à l’expérience utilisateur. Le risque est d’augmenter de manière artificielle le nombre de clics.

2. Captez leur attention dans le header

Une bannière qui apporte de la valeur

Un utilisateur peut arriver sur la page catégorie à partir de la page d’accueil du site, mais aussi directement depuis un moteur de recherche.

Profitez de la bannière pour présenter visuellement toute information qui lui serait utile avant de découvrir les produits.

Il pourrait s’agir d’une offre valable pour cette catégorie, des avantages ou un guide d’achat.

Voici un exemple chez Sephora.

La bannière aide les clientes en listant les avantages de chaque type de solution.

 

 

Néanmoins la bannière est à utiliser avec parcimonie.

Testez pour voir si elle apporte réellement un plus à l’expérience de l’utilisateur et si elle a un impact positif sur les conversions.

Si le rôle de la bannière n’est qu’esthétique, vous devriez probablement éviter de l’utiliser car elle prend une place importante sur la page (surtout sur le mobile) et ne fait que retarder la découverte des produits par l’utilisateur.

Optimisez les titres de la description

Le titre aide vos acheteurs à se repérer et savoir s’ils sont bien dans la bonne catégorie.

Il ne faut pas oublier que la page catégorie sert aussi de landing page.

Pour tous les visiteurs arrivés sur le site via le moteur de recherche, cette page est leur premier contact avec votre boutique en ligne.

Vous pouvez donc faire preuve de créativité dans le copywriting avec une accroche qui capte l’attention.

 

 

Le texte descriptif, les tags et descriptions méta sont également à soigner pour améliorer le référencement naturel.

3. Aider l’utilisateur à mieux visualiser les options

Affichez les meilleures ventes

 

La page de catégorie est un excellent endroit pour mettre en avant vos nouveautés ou vos meilleurs produits.

Bien évidemment les produits listés sous « Nos meilleures ventes » doivent appartenir à la catégorie en question.

Cette section peut être placée en haut ou en bas de la page, voire dans la colonne de gauche si l’espace vous le permet.

Pour savoir quelle est la mise en page adaptée à votre site e-commerce il suffit de tester.

Liste vs grille

Présenter ses produits sous forme de liste ou de grille ?

Tout dépend de la nature des produits que vous vendez.

Mettez-vous à la place du client et posez vous la question si c’est plutôt une image ou des informations détaillées qui l’aideront dans son choix.

S’il s’agit de vêtements, de la décoration ou d’autres produits dont l’esthétique prime, je recommande une présentation sous forme de grille avec de grandes images qui mettent en valeur les produits.

 

 

Si les caractéristiques techniques de vos produits constituent le critère principal de sélection (comme les produits high-tech, l’électroménager etc.), privilégiez l’affichage sous forme de liste.

Il sera en effet plus simple de comparer les produits qu’en utilisant des images.

Par exemple pour quelqu’un cherchant à acheter un ordinateur portable il est important de visualiser la puissance du processeur, le poids, la taille de l’écran etc. Ces informations sont plus facilement digérables et comparables si elles sont présentées dans une liste.

 

 

L’avantage de l’affichage sous forme de liste est qu’elle offre plus d’informations sur les produits. Mais l’inconvénient est que vous ne pouvez afficher qu’un nombre limité de produits par page.

N’hésitez pas à donner aux utilisateurs la possibilité de changer le mode d’affichage s’ils le souhaitent.

Equilibrez la pagination

Pagination, scroll, ou « Voir plus » ?

On pourrait croire que le scroll infini est la meilleure façon de présenter des produits sur une page catégorie car l’acheteur visualise la totalité des produits sur une seule page.

C’est vrai que la navigation est plus fluide.

Par contre cette option est à bannir pour plusieurs raisons :

 

  • Elle nuit à la vitesse de chargement du site
  • L’utilisateur ne s’attarde plus sur les produits, donc il a tendance de scroller sans vraiment regarder les produits. Ce qui se traduit dans un taux de conversion plus faible.
  • Elle ne permet pas d’utiliser le bas de page (footer). Celui-ci est très important car il fonctionne comme un deuxième menu surtout sur mobile.
  • Vous perdez en référencement naturel. Les moteurs de recherche indexent une seule page à la place de 10 par exemple.

Les chercheurs de Baymard Institute recommandent d’utiliser une approche mixte : un mélange de ce qu’on appelle le « lazy loading » et du bouton « Afficher plus de produits ».

Le « lazy loading » (en français « chargement fainéant ») ne charge qu’une première partie de la page située au dessus de la ligne de flottaison et charge les éléments suivants uniquement quand l’utilisateur scrolle.

C’est une fonctionnalité qui améliore le temps de chargement de la page.

Cette technique consiste à afficher des pages de 10 à 30 produits utilisant le lazy loading, ensuite entre 50 et 100 produits proposez le bouton « Afficher plus de produits ».

Ainsi la vitesse de chargement reste optimale tout en permettant au visiteur de visualiser assez d’options. Cela permet d’optimiser l’expérience utilisateur sur mobile et d’atteindre le bas de page assez facilement.

 

 

La pagination classique reste néanmoins la plus répandue. C’est une façon simple et efficace de présenter les produits sur la page catégorie à conditions que le nombre de pages reste raisonnable.

Si les filtres proposés sur la page sont intuitifs, il est possible que le nombre de produits affichés après la sélection des filtres soit réduit. Dans ce cas la pagination fonctionne correctement.

Il est important de bien structurer le catalogue en amont et de faciliter la recherche afin de réduire le nombre de pages de résultats.

La façon dont vos clients recherchent et choisissent les produits est aussi un facteur non-négligeable à prendre en compte.

Par exemple pendant l’achat de prêt-à-porter on est dans une optique d’exploration, tandis que dans la recherche de matériel de construction on utilisera plutôt les filtres pour trouver rapidement ce dont nous avons besoin.

4. Facilitez le choix

Evitez l’aperçu rapide

La fonctionnalité « Aperçu rapide » est très répandue. Elle est présente aujourd’hui dans près de la moitié des sites e-commerce.

Contrairement aux avantages qu’elle pourrait apporter, elle nuit à l’expérience de utilisateur.

 

 

Pourquoi ?

Premièrement, parce qu’elle crée de la friction. L’aperçu apparaît dans une pop-up que l’on doit ensuite fermer.

Deuxièmement, car les utilisateurs ont tendance à confondre la pop-up d’aperçu rapide avec la page produit. Sans suffisamment d’informations sur le produit, ils risquent de ne pas continuer leur achats.

Troisièmement, l’aperçu rapide nécessite une optimisation pour le référencement naturel afin que Google ne le perçoive pas comme une pop-up publicitaire ou du spam.

Les études montrent que la fonctionnalité « Aperçu rapide » n’est vraiment pas indispensable si la page catégorie est bien conçue.

Privilégiez le survol

L’effet au survol de l’image est une meilleure option.

Voici quelques idées :

Au passage de la souris sur l’image, celle-ci s’agrandit.

Quelques informations supplémentaires apparaissent en dessous ou bien une autre image s’affiche, ce qui présente le produit dans un contexte différent.

Dans l’exemple suivant, H&M fourni une information essentielle sur le design du produit via l’image complémentaire affichée au survol.

 

 

Chez IKEA les informations affichées au passage de la souris aident l’utilisateur sans interrompre sa recherche.

 

 

Affichez les variations disponibles (couleurs/motifs/matières)

L’objectif de la page catégorie est de guider le potentiel acheteur pour qu’il puisse trouver le produit recherché le plus rapidement possible.

Si vous avez sur votre site e-commerce des produits disponibles en plusieurs couleurs ou matières, affichez ces options dès la page catégorie en dessous ou au survol des images.

Autrement, l’utilisateur pourrait supposer que le produit ne lui convient pas car la version affichée par défaut ne répond pas à ses critères.

 

Exemple NAF NAF

 

Exemple Decathlon

 

Utilisez la preuve sociale

« Habituellement, quand un grand nombre de gens font quelque chose, c’est que c’est la meilleure chose à faire » Cialdini

La preuve sociale, un des 6 principes de Robert Cialdini (« Influence: The Psychology of Persuasion ») est un outil puissant à utiliser sur chaque site e-commerce.

Au niveau de la page catégorie vous pouvez mettre en avant les meilleures ventes.

Pensez aussi à afficher les avis des autres acheteurs en dessous de l’image du produit.

Bien évidemment il n’est pas possible d’intégrer des témoignages entiers.

Montrer des avis sous forme d’étoiles suffira pour rassurer l’internaute de poursuivre son achat.

42% des sites qui affichent des avis client ont connu une augmentation de la valeur moyenne des commandes d’après Webrepublic.
Selon une étude de Google, les fiches produit valorisant les avis clients bénéficient d’un taux de clic supérieur de 17%. 

C’est donc une idée qui mérite d’être implémentée et testée.

Pour aller encore plus loin faites remonter ces avis client dans les résultats de recherche Google en utilisant les « review snippets » ou extraits de recommandations.

Influencez le choix avec des étiquettes

Utilisez des « étiquettes » ou « pastilles » pour faire ressortir un certain produit et aider ainsi l’utilisateur à faire son choix.

Ces éléments graphiques peuvent signaler les promotions en cours mais aussi vos produits phares ou les toutes dernières nouveautés.

 

 

Mais essayez de ne pas en abuser car plus elles sont rares plus elles seront visibles sur votre page catégorie.

Si vos promotions concernent l’ensemble de la boutique en ligne, il est préférable de les annoncer sur la page d’accueil ou dans le header de la catégorie.

5. Optimisez la recherche

Mettez en place des filtres sur mesure

Les filtres basés sur les caractéristiques des produits sont le principal moyen de permettre aux internautes de découvrir le produit recherché et de les faire avancer dans le processus d’achat.

Un produit qui n’est pas trouvé, c’est une opportunité de vente en moins.

Confrontés à des difficultés dans leurs recherches, les clients vont se sentir frustrés et vont quitter plus rapidement la page ou le site.

C’est la raison pour laquelle il est important d’accorder une attention spéciale aux filtres sur la page catégorie de votre site e-commerce.

Pensez vos filtres de manière logique et intuitive.

Posez-vous les questions suivantes  pour chaque catégorie :

  • Quels sont les critères les plus importants pour mes clients pour choisir ce type de produits ?
  • Est-ce la marque, une caractéristique technique en particulier, la taille, le style, les matériaux, etc. ?
  • Est-ce que mes clients utilisent ces produits dans un contexte particulier ?
  • Serait-il utile dans mon cas de proposer le prix ou les avis comme filtre ?

Par exemple pour un appareil photo vous pouvez inclure : la marque, le nombre de pixels, le type de zoom, l’objectif, la durée de la batterie tandis que pour un ordinateur portable vous mettriez en avant la taille de l’écran , le poids, la puissance du processeur, le mémoire….

Amazon le fait très bien malgré l’immensité de leur catalogue en ligne.

C’est important d’éprouver de l’empathie et d’éviter le jargon spécifique.

Chaque entreprise utilise en interne certains termes pour décrire ses produits, mais avant de les utiliser sur votre site e-commerce vérifiez s’ils sont compris par la majorité des personnes que vous ciblez. 

Améliorez les options de tri

En complément des filtres vous offrez probablement déjà l’option de tri des résultats.
Celle-ci est particulièrement utile si après avoir appliqué des filtres, les résultats affichés restent nombreux.

Les options de tri ci-dessus sont généralement valables et efficace.

Si vous en avez plusieurs, analysez vos statistiques et déterminez celles que vos clients préfèrent.

Affichez le critère le plus utilisé en premier afin de faire gagner du temps à vos utilisateurs.

Si vous souhaitez aller plus loin et améliorer les conversions de votre site e-commerce, les articles suivants pourraient vous intéresser :

Diminuer les paniers abandonnés : les techniques e-commerce qui fonctionnent

Comment créer une landing page qui convertit